5 mars 2002

Artiste du mois de mars à la bibliothèque municipale de Chambly

Bernard Marenger présente
ses Doubles Masques

Ce mois-ci les cimaises de la bibliothèque municipale de Chambly font place à la photographie. De quoi réjouir les amateurs du genre dont l'auteur de ces lignes. Du 5 au 31 mars, le public est donc invité à venir admirer les oeuvres énigmatiques de Bernard Marenger, un photographe de l'arrondissement Saint-Bruno.
Le Montarvillois propose une exposition constituée d'environ 18 images de grands formats regroupées sous le thème Double Masque. Pourquoi double? Eh bien, on peut constater à la lueur de l'image qui accompagne ce texte que chaque oeuvre du photographe est construite à partir d'une même image inversée. Ces images sont créées à partir de photographies de troncs d'arbres ayant des formes et des aspérités non conventionnelles.
Pendant une année, Bernard Marenger s'est promené dans sa forêt montarvilloise et du côté de mont Saint-Hilaire et, muni de son vieux Nikon, il a observé et saisi sur pellicule les noeuds de troncs d'arbres ayant des formes spéciales. Par la suite, son travail de montage a débuté et au terme de multiples essais, il n'a retenu que les oeuvres les plus intéressantes pour son exposition.
«Ce sont des tableaux-photos-montages en noir et blanc tirés à partir de pellicule 35 mm, qui créent une ambiguïté au niveau de la perception. Le fait de joindre la même photo inversée crée une dimension énigmatique. Lorsqu'on regarde mes images, on peut y voir la plupart du temps des yeux et sur certaines photos on peut même voir des lunettes! Une ambivalence, un mystère plane. Certaines images sont équivoques et d'autres incertaines. Et le grand format amplifie cette ambivalence. Ma passion et mon amour pour les arbres n'ont fait que croître au fil des années.

Cela m'a permis de voir non seulement une facette cachée de la forêt, mais aussi une double dimension de la nature. C'est cette même nature qui m'a offert ce double masque que l'on aperçoit sur cha-cune de mes photos. Mes images sont intrigantes certes, mais je n'ai pas voulu créer ici une situation compliquée mais plutôt une liaison presque amoureuse avec la texture rugueuse de l'écorce de nos arbres. J'offre une vision particulière de la nature mais non impénétrable, de la forêt et de ses majestueux gardiens que sont les arbres», mentionne l'artiste.

Du métier...

Bernard Marenger est ce qu'on peut appeler une «grosse pointure». Il possède plus de 30 années de métier en photographie commer-ciale. Il a débuté dans le plus grand studio de photographie publicitaire à Montréal pour ensuite ouvrir le sien au centre-ville de Montréal. Il a collaboré à plusieurs des meilleures campagnes publicitaires au Québec pour des clients aussi prestigieux que Postes Canada, lmperial Tobacco, Labatt, Rona, SAQ. Comme on pourra le constater dans l'exposition Double Masque, le métier a conduit M. Marenger à une démarche artistique très personnelle, à une vision sensible de la société, de la nature et des êtres qui la façonnent.
Bernard Marenger invite donc les spectateurs à venir défiler entre les arbres pour ressentir toute la sensibilité de sa démarche, pour démasquer les énigmes et les intrigues, pour devenir l'observateur observé.
Le vernissage de l'exposi
tion aura lieu en présence de l'artiste le samedi 9 mars, entre 15 h 30 et 18 h.

 

retour